segostop

11 juillet 2008

Ca vallais bien un post....

h_9_ill_1068380_620675

Hé oui! On croyait la décérébrée du Poitou en pleinne reflexion sur son avenir au sein du PS, occupée à fédérer ses ex-camarades, afférée à la reconstruction d'une gauche à l'agonie, attachée à redorer un blason plusque ternis, ...Rien de cela, la dame en blanc fait encore parler d'elle, comme pour mieux existé.

Rappel des faits:

Le 4 juillet 2008; La socialiste Ségolène Royal a scandalisé la classe politique française, y compris son propre camp, en déclarant que le président Nicolas Sarkozy "n'était pour rien" dans la libération de la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, ex-otage des Farc.

L'ancien ministre Jack Lang a estimé que "minimiser" le rôle de Nicolas Sarkozy relevait d'une "rare mesquinerie et d'un manque d'élégance morale", tandis que le député Philippe Martin jugeait les propos de Mme Royal "assez tristes et un peu consternants".

Le 8 juillet 2008; invitée du journal de 20 heures sur France 2, Ségolène Royal a établi "un rapport" entre la fouille de son appartement, cambriolé il y a quinze jours, et ses attaques anti-Sarkozy, parlant d'"une drôle de coïncidence". "Le lendemain où j'ai dit qu'il fallait mettre fin à la mainmise du clan Sarkozy sur la France, mon domicile a été mis à sac. Je fais un rapport entre les deux", a déclaré l'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle.

Convaincue que le PS, absorbé par ses dissensions internes, souffre d'un déficit de combativité face au gouvernement, Mme Royal tente de se poser en première opposante en adoptant un discours intransigeant contre le chef de l'Etat. Concentrer sur elle les foudres de la majorité - dont les principaux leaders ne l'ont jamais ménagée - lui permettra, espère-t-elle, de remonter dans les sondages, mais aussi de compenser son manque de soutiens dans l'appareil socialiste en suscitant un réflexe d'adhésion parmi les militants.

Voila, miss poitou n'a pas fini de nous amuser, gageons que ses prochaines déclarations seront du même acabit, pour notre plus grand plaisir, ce blog pourra de fait, continué à exister.

Déglingo, le 11 juillet 2008.

Posté par deglingo à 19:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]


05 juin 2007

Yo-yo, le retour d'un loser

20070604_FIG000000336_9308_1Yo-yo vient prêter main forte à Daniel Vaillant, dans le le XVIIIe arrondissement. Il faut dire que pour un retour, il n'a pas pris beaucoup de risque, car Miss poitou a obtenu : 43 % au premier tour, 65,1 % au second et parfois jusqu'à 80 % dans certains bureaux de vote .

Sacré jospin, idées courtes pour cheveux courts...

Posté par déglingo le 5 juin 2007.

Posté par deglingo à 13:04 - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 juin 2007

Le bal des faux culs...

h_9_ill_916584_zenith_ps_3005

Alors que les éléphants tirent dans tout ce qui bouge, surtout si c’est « rose », la Royale air force veut laisser croire que le rassemblement du Zénith est authentique et sincère… La gauche est démobilisée, incapable de réagir, apathique et pathétique.

Hollande fuit, comme pendant la campagne, DSK scud en live, Fabius fait des pirouettes linguistiques et Delanoë fustige les "attitudes orgueilleuses", critiquant implicitement Ségolène Royal. Ajoutant : "Nous, la gauche, on ne peut pas faire du bonapartisme. Chaque fois qu'on a gagné, le leader était dépassé par le projet collectif."

Posté par déglingo le 1er juin 2007.

Posté par deglingo à 16:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 mai 2007

Les militants PS au Zenith


Les militants PS au Zenith
Vidéo envoyée par lefigaro
Impressions des militants socialistes avant le meeting du 29 avril au Zenith.

Posté par deglingo à 09:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 mai 2007

Hollande a enfin compris!

Après son meeting de bordeaux, avec 1000 sympathisants pour l'applaudir, Hollande a bien reçu le message des ses "amis" DSK, Fabius... Fais tes valises et casses toi!

Il serait soulagé de préparer au mieux sa sortie, a priori en novembre 2008, si le prochain congrès se déroule à la date prévue.

Les réactions:

Julien Dray, a refusé que l'on fasse de François Hollande « le bouc émissaire » de l'échec du PS à la présidentielle.

Laurent Fabius juge la décision du premier secrétaire « profitable pour tous ».

Dominique Strauss-Kahn, "on se réserve quand même le droit de dire ce que l'on pense au lendemain des législatives"

posté par déglingo le 25 mai 2007, extrait du Figaro.

Posté par deglingo à 10:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bréve: Exclu du PS, Bachy se dit "otage"

Le président socialiste du Conseil régional de Champagne-Ardenne, le fabiusien Jean-Paul Bachy, exclu de son parti comme tous les candidats dissidents aux législatives, a estimé qu'il était "l'otage" des querelles internes de sa formation.

Posté par déglingo le 25 mai 2007, extrait du Figaro.

Posté par deglingo à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

En apparté: Un ex-PS soutient Marine Le Pen

Un ancien socialiste, Daniel Janssens, a pris la tête du comité de soutien de Marine Le Pen, candidate du Front national dans la 14e circonscription du Pas-de-Calais. Après avoir claqué la porte du PS en 2001, il a décidé de rejoindre Marine Le Pen car elle est "la meilleure au niveau de la circonscription pour faire bouger les choses" et "donner un coup de pied dans la fourmilière".

C'est pas grave, ca vient de la gauche...

Posté par déglingo le 25 mai 2007, extrait du Figaro.

Posté par deglingo à 10:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2007

Le PS en désordre de marche...

sego_nainsTrois meetings nationaux, un par semaine, sont annoncés pour donner le ton de la campagne et réunir toute la gauche. Le premier aura lieu demain à Bordeaux, les suivants sans doute à Paris et dans le nord de la France. À Bordeaux, le PS rêve d'une belle photo et de rassemblement. Mais le casting de la tribune pourrait être restreint. Le premier secrétaire François Hollande et le député Vert Noël Ma­mère sont les seuls annoncés. Hier, en fin de journée, les équipes de Ségolène Royal et de Dominique Strauss-Kahn assuraient ne pas avoir été sollicitées.

Quant à Laurent Fabius, il a appris par la fédération de Gironde qu'il était invité... Sauf que, ce jour-là, l'ancien premier ministre est en Isère. « Il y a besoin d'un meilleur huilage », observe son bras droit, Claude Bartolone. Maniant l'euphémisme, il suggère une meilleure « coordination » : « Il faut qu'on trouve un système. »

Chacun à leur stratégie, les chefs de clan du PS mènent campagne de leur côté. Comme Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn et Laurent Fabius se disent disponibles pour participer à la campagne législative. Hier, sur LCI, l'ancien premier ministre a invité les socialistes à « faire bloc » : « Il y a beaucoup de problèmes qui se posent au sein du PS, mais je suis partisan qu'on les traite après les élections législatives parce que, sinon, ça va donner un spectacle tout à fait lamentable. »

royal

Posté par déglingo le 22 mai 2007, extrait du figaro.

Posté par deglingo à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2007

fake de http://www.lobofakes.com

royal_segolene_ange_lobo_lobofakes

Posté par deglingo à 16:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mai 2007

DSK devance royale pour les présidentielle 2012

Sondage IFOP

Parmis les personnalités suivantes du PS, laquelle vous semble la plus capable de rénover ce parti?

DSK à 39%

Royale à 37%

delanoé à 7%

fabius à 5%

hollande à 4%

aucune de ces personnalités 7%.

Posté par déglingo le 18 mai 2007, extrait de l'ifop.

Posté par deglingo à 14:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Manque d'ouverture.

"Nous, nous sommes dans l'opposition, en tous cas jusqu'aux législatives où, j'espère, nous aurons une majorité de gauche", a déclaré Benoît Hamon, député européen PS, lors d'un point de presse au siège du parti, rue de Solférino à Paris.

A ses yeux, le nouveau ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner "a rejoint un gouvernement qu'il comparaît il y a quelques semaines à celui de Silvio Berlusconi".

"Il a donc rejoint le gouvernement de Silvio Berlusconi (...) Il n'est plus membre du Parti socialiste", a-t-il ajouté, s'exprimant au nom du PS, le premier secrétaire François Hollande étant, selon son entourage, en déplacement dans sa circonscription de Corrèze.

"Je n'ai qu'un mot, c'est lamentable", a ajouté Benoît Hamon. "Ceux qui se sont prêtés (à cela) ont fait le choix d'affaiblir le camp auquel (...) ils devaient tout".

Quelques définitions carractérisant le mieux les hommes et femmes du parti socialiste, qui, quoi que Nicolas Sarkozy fasse, sont dans une opposition perpétuelle. Notons que eux, se gardent bien de proposer des solutions ou des commentaires intelligents sur l'ouverture...Heuuuuuuuuuu!!

Sectarisme : Esprit de parti, carractère d'une personne intolérante à l'égard des idées qui ne sont pas les siennes.  

Intolérance: Attitude d'une personne qui ne tolère pas que les autres ne soient pas de son avis.

Péremptoire: Sans réplique possible, catégorique, décisif, obligatoire.

Posté par déglingo le 18 mai 2007.

Posté par deglingo à 13:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 mai 2007

Les anti CPE du PSG sont de retour !

16 h 30, place de la Nation. Ils sont finalement plus d'un millier de manifestants anti-Sarko à y converger. «Ce qu'on a fait, c'est le premier pas de la résistance contre Sarkozy», lance Xavier, à l'arrivée, debout sur un camion. «Ce qu'il va falloir faire comme pression, c'est comme le CPE, mais en pire ! hurle-t-il, et on ne va pas attendre les législatives !»

Menés par des syndicats d'extrême gauche ;

- JCR  (lire ici ce que la jeunesse communiste révolutionnaire propose...)

SUD

-  Mouvement des jeunesses communistes (mjc )

Je vois que les supporters du PSG n'ont plus grand chose à se mettre sous la dent....Heuuuuuuuuu!! gagner CPE!, nous pas vouloir nous laisser faire! nous grogner contre Sarkosy! Meuuuuuuuuuu!!

Posté par déglingo le 17 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

draybauchage...

2007_05_17T073446Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRTP_FRANCE_GOUVERNEMENT_PS_DRAY_20070517Julien Dray, toujours aussi avachi et consternant en bout-en-train, nous glorifie d'un de ses phrases dont lui seul a le secret:

"Quand on a des idées, on les défend, et si on veut respecter la politique et respecter nos concitoyens, il ne faut pas leur donner le sentiment qu'à la fin de la campagne électorale, les arguments n'avaient aucune valeur, n'avaient aucun sens, que tout était pareil"

C'est son analyse du bébauchage individuel. Allez! un peu de nerf juju, ton calvaire est bientôt terminé...

Posté par déglingo le 17 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Gardez là !!!

TUNIS (Reuters) - Ségolène Royal, candidate malheureuse à la récente élection présidentielle en France, séjourne actuellement en vacances sur l'île tunisienne de Djerba, apprend-on après des responsables du tourisme.

La présidente socialiste de la région Poitou-Charente est accompagnée de ses enfants. Mais son compagnon Francois Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, est absent.

Ségolène Royal, qui restera en Tunisie jusqu'à dimanche, a tenu à ce que son séjour soit entouré de discrétion pour lui permettre de récupérer des fatigues de la campagne, a-t-on ajouté de même source.

Posté par déglingo le 17 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Sondages du nouvel obs...

Sans_titre

Un journal de droite...

Posté par déglingo le 17 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2007

Kouchner rejoint Sarkozy

file_247655_67828Selon nos informations, l'ex-ministre a cédé aux sirènes sarkozyennes et accepté le Quai d'Orsay. La rupture semble consommée avec le PS.

Que pense Bernard Kouchner des réactions indignées de ses amis socialistes ? «Il savait que ce choix serait douloureux, raconte un de ses proches. Et qu'il allait se faire injurier ou critiquer par certains de ses amis. Mais il estime qu'il va pouvoir agir.» Mais comment pourra-t-il être solidaire d'un gouvernement dont il risque rapidement de ne pas partager tous les choix, par exemple sur l'immigration et la sécurité ? «Ils en ont discuté. Bernard Kouchner aura une certaine liberté de parole, il pourra faire état de certains désaccords. Cela ne devrait pas déborder», assure-t-on dans son entourage. «Frustrations». Un pari audacieux et un choix que ne partage évidemment pas Hollande. Hier, lors d'une conférence de presse, le premier secrétaire du PS s'est élevé contre la politique de «débauchages individuels» menée par Nicolas Sarkozy. Un argument repris en bureau national du PS par Laurent Fabius et Jean-Christophe Cambadélis. «Il ne faut pas parler d'ouverture, mais de débauchages» , a martelé le premier. «Il faut pilonner cette stratégie sarkozyste, sinon nous donnerons le sentiment d'être complice» , a plaidé le second.

De toute évidence, et encore une fois de plus, la gauche a le monopole de l'OUVERTURE. Seul le PS est capable de le réaliser, avec le centre (appel à Bayrou), l'extrême gauche ou Nicolas Hulot. Les autres partis politique, sont bien incapable de réussir à s'ouvrir aux partis concurrents, bien entendu...

Notons aussi tout les propos haineux commentés par une gauche qui s'amenuise, à l'encontre des socialistes qui croient en l'ouverture de Sarkozy. Mesdames et messieurs de la gauche bien pensante, faute d'ouverture sur les partis voisins, ouvrez vos esprit pour vous évader de la pensée unique et exclusive. Vous mettez un point d'honneur à donner l'impression que c'est le camp d'en face qui est sectaire, c'est l'opposition mentale générée par un parti qui n'a pas su évoluer, les cadres eux mêmes l'ont avoué...

« Celui qui irait dans un gouvernement de Fillon serait avec la droite et deviendrait un ministre de droite ». Pas de demi-mesure pour François Hollande. Le premier secrétaire du PS a fustigé les personnalités du PS qui pourraient intégrer le futur gouvernement

Posté par déglingo le 16 mai 2007, extrait de Libé.

Posté par deglingo à 09:51 - Commentaires [4] - Permalien [#]

15 mai 2007

Patriot N°1 ? De monsieur Fafa

Laurent Fabius met en garde les dirigeants socialistes contre "le spectacle désolant" qu'ils offrent

Le député socialiste de Seine-Maritime Laurent Fabius a dénoncé lundi "le spectacle désolant" qu'offre selon lui le Parti socialiste et appelé les cadres socialistes à "se ressaisir vraiment, vigoureusement" avant les élections législatives....

"Nous avons eu samedi, une réunion du conseil national du Parti socialiste. Je ne me suis pas exprimé parce que j'ai trouvé le spectacle désolant", a-t-il commenté....

C'est certain, venant de Fafa aucune arrière pensée ....

"Je trouve désolant qu'un certain nombre de dirigeants socialistes donnent le sentiment, alors qu'il y a les législatives devant nous qui vont déterminer la politique pour les cinq ans qui viennent, que ce soit le domaine des petites phrases, des attaques personnelles", a ajouté l'ancien Premier ministre les appelant "à se ressaisir vraiment, vigoureusement". "Dans une situation comme celle-là, il faut faire preuve de recul, de dignité"....

Ben voyons .... congrés de Rennes souvenirs souvenirs

"Quelqu'un d'autre dit: 'ça fait dix ans qu'on n'a fait que des bêtises'. Comme argument électoral il y a quand même mieux. Telle autre voix dit: 'oui mais le problème c'est de savoir, de désigner tout de suite le candidat pour dans cinq ans. Les gens disent 'avant cinq ans regardons dans les cinq semaines'", a-t-il ajouté....

Changez pas surtout

"Le fait de désigner une candidate comme cela, c'était quelque chose de positif (...) Lorsque cette campagne a commencé notre candidate était à 52, 53, 54%", a conclue Laurent Fabius soulignant que le Parti socialiste doit "dire un peu moins 'je', et un peu plus 'nous'". AP

Il reste qu'aujourd'hui que le petit théâtre de Fafa est plutôt lamentable et orienté sur sa propre personne (encore un sauveur disponible), fichtre que la Madone du Poitou doit-être ravie : elle a réussie au moins une chose => démonter le PS !!!


La mouette rieuse mouette


Yaaaaaaaaaaaaaaaaar

Ps : nous sommes encore dans le flou du débat des personnes et pas du programme

Posté par deglingo à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2007

La gauche bien pensante...

Comment analyser le refus de certain casseurs d'accepter la démocratie des urnes?

Le plus choquant se sont les réactions des jeunes des banlieues ! Répondre à la "soit disant violence" (de Sarkozy) par la  violence, c'est le paradoxe d'une jeunesse perdue et manipulée.
Je ne sais pas si la gauche a participé de près ou de loin à ces manifestations, mais tout laisse à penser que la LCR y est mêlé. Quand je parle de la bêtise de Royale, j'indique par là, qu'a force d'avoir incité les jeunes à penser que Sarkozy incarne le mal absolu, qu'il était dangereux, les jeunes ont finis par le croire et c'est là que la manipulation est insidieuse.

Toute la campagne de la gauche, faute de véritable programme, a été axé sur la dangerosité du candidat de l'UMP en s'appuyant sur les paroles très controversées de Sarkozy (racaille, Karcher, identité nationale...).

La banlieue a toujours été instrumentalisée par la gauche et la droite, et ce, encore plus à l'approche des élections. Mais il faut toute fois admettre que de telles manifestations perfides et fortement suggestionner, ne sont que la représentation d'un refus extrémiste de la défaite. La preuve en est, à moindre échelle de violence, dans les universités, quand quelques une d'entre elles se sont misent en grève, anticipant maladroitement les futures mesures du gouvernement à venir. Les syndicats d'étudiants ont été obligé de calmer le jeu, invoquant l'absence totale de cause.

Que penser de tout cela ? Que 53 % des Français, qui on donné leur confiance à Nicolas Sarkozy, sont des lâches, des fachos, des extrémistes, des inconscients ? C'est avoir une basse opinions des Français que de penser cela, ils ont choisi en leurs âmes et consciences, ils ont fait un choix politique tout aussi respectable qu'en 1981...

Les Français ne se sont jamais autant passionné pour une campagne présidentielle, alors pourquoi vouloir gâcher celle-ci avec des actes violents et isolés ? La banlieue a un langage propre, si le mot "karcher" peut déplaire, le mot "RESPECT" fait partie intégrante de celle ci...

Alors respect.

Posté par déglingo le 14 mai 2007.

Posté par deglingo à 11:45 - Commentaires [15] - Permalien [#]

13 mai 2007

Les casseurs sont de retour...


MANIF ANTI-SARKO émeute manifestation

La France Démocratique? Mais qui pousse ces jeunes à aller vandaliser ainsi les rues de France? La LCR, le FN, le PS? Quand on entends Hollande qui appelle les casseurs à se calmer! je ne sais pas quelle crédibilité il peut avoir dans ces émeutes?

Plus grave encore, quand les jeunes de quartier menacent ouvertement, devant les caméras, et dénoncent le choix des AUTRES Français qui on élus Sarkozy! et menacent de représailles pire que les émeutes de 2005! C'est ça la démocratie? Quand on est pas d'accord avec une politique que l'on considère comme violente, alors la seule façon de répondre c'est par la violence????

Désolé mais, la décérébrée du Poitou a fait des émules et sa connerie est contagieuse... Idem pour le Facteur de Neuilly et le borgne à la retraite.

MANIF ANTI-SARKO 730 voitures brûlées, 592 interpellations - 10.000 manifestants Selon la DGPN, environ 10.000 personnes ont manifesté dans toute la France contre le résultat de l'élection présidentielle qui a vu Nicolas Sarkozy accéder à l'Elysée. La police a revu à la hausse le bilan des affrontements entre manifestants anti-Sarkozy et forces de l'ordre dans la nuit de dimanche à lundi pendant laquelle 35 voitures ont notamment brûlé dans la capitale. Sept cent trente voitures ont été brûlées en France métropolitaine au cours de la nuit du second tour de l'élection présidentielle, et 592 personnes ont été interpellées, selon un bilan définitif obtenu lundi 7 mai auprès de la direction générale de la police nationale (DGPN).

Posté par déglingo le 13 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:32 - Commentaires [6] - Permalien [#]

La femme fatale ou la vraie Ségolène. Vidéo


"La femme fatale" ou la vraie Ségolène
Vidéo envoyée par INFOCOM-Net

Le livre "La femme fatale", gros succès de librairie, signé par deux journalistes du "Monde", porte sur les relations du couple Hollande-Royal et suscite la polémique.

Posté par déglingo le 13 mai 2007.

Posté par deglingo à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]